Ai no Kusabi
Bienvenue sur Ai No Kusabi RPG, Invité !

Ce forum RPG est basé sur la nouvelle ainsi que les OAV "Ai no Kusabi."

Vu son contenu violent et érotique, nous déconseillons fortement l'inscription aux mineurs.

Nous attendons de vous une certaine maturité et qualité d'écriture, prenez-en compte avant votre inscription.

Curieux d'en savoir plus ? Allez, rejoignez-nous !



Forum RPG basé sur l'univers de la nouvelle Ai no Kusabi

Partagez|

[Blondie] Orion Jikath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Orion Jikath
Blondie - 1ère Génération
Membre du Syndicat


Blondie - 1ère Génération  Membre du Syndicat
▌Métier : Conseiller des affaires sociales et humaines


MessageSujet: [Blondie] Orion Jikath Ven 8 Aoû - 20:30



Orion Jikath



Info Personnelle



¦Nom¦ ▬ Jikath
¦Prénom¦ ▬ Orion
¦Surnom¦ ▬ Le Chasseur
¦Statut¦ ▬ Célibataire
¦Age¦ ▬ 29 ans
¦Lieu de naissance¦ ▬ Amoï
¦Préférence sexuelle¦ ▬ En dessous ou au-dessus ne fait aucune différence en soit … à condition de son partenaire soit un Blondie, bien qu’il ne soit pas particulièrement habitué aux étreintes physiques. Orion s’approche davantage d’un être asexué qu’autre chose et l’idée même de toucher un animal le répugne.
¦Métier¦ ▬ Conseiller des affaires sociales et humaines, autrement dit : le Président du Conseil des citoyens de Midas
¦Groupe¦ ▬ Blondie

¦Personnage de l'avatar¦ ▬ illustration de Axiehu



Condition Physique



Orion en bon blondie issu des cuves et physiquement proche de la perfection. Il est jugé plutôt petit, comparé à certains de ses pairs, mais il est tout de même d’une taille appréciable. Des hanches étroites, des épaules musclées et des avants bras forts viennent souligner des courbes relativement douces. Sa démarche est celle d’un félin, tout en finesse. Personne ne viendrait le décrire sec ou brutal, il est davantage comme l’eau … capable de se fondre et de glisser dans n’importe quelles situations. Mais il est tout aussi apte au changement et sait rendre ses gestes durs, impérieux, tout alors se transforme rendant jusqu’à sa démarche lourde et menaçante seulement les rares à l’avoir vu dans un tel état de prédation ne sont plus là pour le décrire.

Ses yeux en amandes sont bleus, comme ses bijoux et ses cheveux paraissent presque gris. Il aime cette couleur indéfinissable et ses boucles légères. Ses cheveux sont d’ailleurs longs, jusqu’à ses épaules. Il les attache parfois, dans l’intimité de son loft mais jamais à l’extérieur.

Il a des lèvres douces et une peau plus matte que la moyenne ou peut-être seulement moins translucide. Il est relativement froid envers son apparence, tout cela lui parait sans importance. La seule chose qu’il apprécie réellement, ce sont ses yeux.


¦Signes distinctifs/Autres¦
Orion aime que ses vêtements suivent ses mouvements sans bruit. Il aime qu’ils se fondent dans les couleurs des lieux où il se trouve et il aime encore plus, rappeler à tous qu’il est là. Il est le prédateur, il ne les craint pas. Si il se fond dans l’environnement ce n’est que par jeu, par amour de la chasse. En portant des bijoux, bruyant à souhait, il le montre un peu plus encore. Il peut se dissimuler dans la masse tout comme il lui est facile d’hurler sa présence au monde. Le bleu est sa signature, il porte toujours cette couleur, comme si elle était capable de l’identifier à elle seule.


Dossier Psychologique



Si Orion devenait se définir, il dirait sans doute qu’il est quelqu’un de sérieux et d’impliqué dans son travail. Il pourrait, avouer à ses pairs les plus intimes sa passion pour la chasse, mais ce serait bien le détail le plus intéressant qu’il révélerait. De toute façon, Blondie comme humain ne lui en demanderait pas davantage, car Orion est tout à fait capable de se montrer charmant mais ferme et de faire évoluer la discussion sur un sujet qui lui convient davantage. Il n’aime guère que l’on parle de lui, il n’aime pas être au centre des attentions à moins qu’il n’ait provoqué cela volontairement. Que l’on parle de ses excentricités, de ses chapeaux ou de ses bracelets trop nombreux qui avaient fait résonner tout un étage du bâtiment durant toute la journée sans que personnes n’osent aborder le sujet à voix haute ! Cela lui convient parfaitement. Que l’on parle donc de son raffinement ou de sa courtoisie, que l’on s’en moque même, peu importe. Tant qu’on ne le débusque pas … car là, au milieu de ces proies potentielles se cachent « le Chasseur ». Les bruits les plus fous courent en son absence, à ce sujet, mais personne ne parvient à le croire. Lui ? Un Chasseur ? Un sadique qui n’éprouverait que mépris à l’égard des autres ? Non, personne n’a envie d’y croire et lorsqu’il est là, Orion ne leur laisse pas le temps d’y réfléchir.

On pourrait dire qu’il a une personnalité trouble, à la fois cadrée et fantasque, nébuleuse et obsessionnelle, agréable et terrifiante, …  Orion, dans le secret de ses pensées, s’estime plutôt radical. Il aime chasser et toute sa vie tourne autour de cela, d’une façon ou d’une autre.


Un peu plus...



¦Défauts majeurs¦ ▬ sadique, insensible, opportuniste
¦Qualités majeures¦ ▬ charmant, agréable, professionnel
¦Troubles/Phobies¦ ▬ devenir la proie, être traqué, … en sommes subir ce qu’il aime faire subir.
¦Particularités¦ ▬ Il a appris à manier l’arc antique et a découvert ainsi la passion de la Chasse. Il sait réparer une corde et faire ses propres flèches. Enfant, il a trouvé son arc chez un antiquaire et s’il venait à re-croiser une telle arme il n’hésiterait pas à l’acheter.
¦Manies¦ ▬ Il joue énormément avec un collier ou l’un de ses bracelets lorsqu’il réfléchit. S’il décide, suite à une lubie soudaine de ne porter ni l’un ni l’autre, il tripote le col de son vêtement ou son poignet, par habitude. Il ne s’en aperçoit d’ailleurs pas.


Biographie



Son enfance a été ponctuée par des questions : « Est-ce que les autres pensent ? Est-ce qu’ils ressentent ? ». Les autres étant d’abord ses propres pères, Kepler et Sedna, deux Blondies de première génération tout comme lui, qui s’efforçaient de l’élever dans la plus pure tradition Jupitérienne.  Les autres étant ces Blondies, étrangers à ses yeux, qui n’appartenaient en tout cas pas à la sphère privée. Les autres étant ces citoyens, à qui l’on reconnaissait certains droits, mais que ces pères méprisaient d’une façon étrange. Les autres étant ces pets, ces meubles, ces moins qu’humains, moins que citoyens. Comment leurs perceptions pourraient-elles être égales aux siennes ? Enfant, il admit que peut-être ses pères et ces quelques Blondies, amis de ses pères, étaient capables d’une telle prouesse. Mais les autres ? Il grandit avec cette impression de différence qui lui colla à la peau. Elle le rendait colérique mais il détestait l’idée même d’extérioriser tout cela. Ce n’était pas digne.

A l’âge de 9 ans, l’un de ses Pères, Sedna, mourut. Il aurait dû ressentir de la tristesse semble-t-il. Peut-être aurait-il dû pleurer ? Il resta, stoïque et froid jusqu’au dernier instant, puis repartit, alors qu’il ne verrait plus jamais la dépouille de son Père. Kepler ne lui en tient pas rigueur, persuadé que son fils intériorisait ses sentiments, seulement, ce n’est pas tout à fait cela. Oh Orion ne ressentait pas rien, non, à cet instant il était en colère. Le sang pulsait dans ses veines et la rage lui nouait le ventre. Il ne voulait pas mourir. Il ne voulait pas que sa vie s’éteigne, ainsi, pour rien, d’une façon si pathétique. Il voulait de la grandeur, une importance pour le monde. Il en voulait également à son père pour oser se montrer si triste, si faible, si inutile. C’est un garçon froid, méchant et à bien des égards terrifiant. Pourtant, durant cette année-là, un détail se produisit, un détail sans importance. Alors que son Père l’emmenait avec lui visitait les meilleurs Antiquaires à la recherche d’objets de collection, Orion jeta son dévolu sur un objet, un bijou. Un bracelet ornait de pierres bleues.

« Tu as de si jolis yeux … du plus joli des bleus ! »

C’est ce que disait Sedna. Le plus joli des bleus … le plus joli des bleus … Son père lui manque et seul dans sa chambre, il se surprend à pleurer. De si joli yeux … Il voudrait l’entendre à nouveau prononcer ses mots qui lui rappelaient à quel point il était important. Ces mots auraient pu faire fuir son angoisse toute nouvelle de la mort. Seulement, c’était Sedna qui était mort et jamais Kepler ne prononcerait ces mots de la bonne façon. Cette année-là, il le détesta. Il l’aurait voulu mort ! Il le voulait mort ! Il avait envie de le tuer de ses mains d’enfant.

A 10 dix, il trouva un nouvel objet chez l’Antiquaire. Pour une fois ce n’était pas un bijou et ce n’était pas bleu. Il fallait avouer que bracelet, collier, bague et même boucles d’oreilles s’entassaient dans des boites et des boites dans sa chambre. Non, cette fois, c’était un objet aussi ancien que meurtrier. Un arc antique. Il trouva sa courbe magnifique et un élan de joie le pris à l’idée de posséder un tel objet. Bien-sûr, Kepler paya et il fit même davantage puisqu’il lui apprit comment se servir de son nouveau jouet.

L’Antiquaire ferma peu après, les mauvaises langues ou peut-être ceux qui ont un peu trop d’intuitions, dirent que peut-être l’enfant avait trouvé là sa première proie. Les dégâts qu’il fit par la suite lui offrirent le surnom qu’il affectionnait tant à présent : le Chasseur. Cependant, personne n’assista jamais à l’une de ses Chasses ou ne put prouver son implication réelle. La Chasse est pour lui comme un acte intime, qui ne se pratique pas en public.

Orion grandit, acceptant peu à peu l’idée que les autres Blondies, même ceux qu’il ne connaissait pas réellement, pouvait être valeureux. Il se perfectionna dans l’art de la Chasse et à 15 ans, Kepler estima qu’il était temps qu’il apprenne à dresser un pet. C’était une chose incontournable, presque de l’importance de la tradition, un Blondie se devait d’avoir des pets après tout. Kepler n’était pas particulièrement tendre avec ses animaux, mais il parvient à trouver son fils un peu trop enjoué à la tâche, néanmoins il le laissa faire.
Un jour, en rentrant dans le loft il eut la désagréable surprise de trouver du sang, un peu de partout et un corps étalé d’une façon grossière entre une table de grande valeur et un canapé plus prisé encore. Le pet de son fils, un animal craintif et obéissant, avait le corps criblé de flèches. En y regardant de plus près, il s’aperçut qu’Orion avait dû jouer avec sa proie, visant mollet et bras afin de le ralentir, avant d’achever réellement l’animal, à moins qu’il ne l’ait laissé se vider de son sang. Il était difficile de voir ainsi si les flèches avaient atteint les organes vitaux ou non. D’autres auraient été en colère, choqué ou peut-être même horrifié. Kepler était quelqu’un de très terre à terre et il estima simplement qu’il s’agissait d’un acte barbare. Il fut déçu à l’idée que son fils soit si peu raffiné, puis il trouva d’autres traces et comprit la traque qui avait lieu, la façon dont Orion avait orienté sa proie pour la rabattre dans un angle, les techniques de chasses diverses qu’il avait employé et il s’aperçut également de la distance à laquelle son fils avait tiré. Kepler révisa alors sa position en comprenant la forme d’art si particulière qu’Orion avait employé. Il fit nettoyer les dégâts causés sur le mobilier et s’en alla féliciter son enfant pour sa technique et son inventivité.

Dans sa chambre pourtant, Orion n’était pas fier. Il avait bien dressé son animal et voilà qu’il avait eu envie de voir s’il était possible de le toucher … comme les pets se touchent entre eux ! Comme s’il était si malsain ! La colère l’avait étreinte et il était retourné à une passion plus pure la Chasse. Il avait chassé et alors que l’animal agonisait, il avait joui entre ses tissus, sans même se toucher. Tout cela le perturbait grandement. Devrait-il considérer qu’il avait joui grâce à un tel animal ? Ou que c’était la beauté de la Chasse qui l’avait touché aussi intimement ? Entre les préceptes de ses Pères et son sadisme profond, il était perdu.
Ce n’est qu’à l’âge de 19 ans qu’Orion se passionna pour un autre style de Chasse. Une chasse à l’homme bien différente de celle qu’il pratiquait. Il s’agissait de parvenir à un poste de pouvoir, pour acculer sa proie : l’humanité, d’une façon nouvelle, la voir se tortiller et se perdre dans ses pièges. Il avait envie de ce travail, en politique, même s’il devait pour cela faire des concessions et travailler auprès des animaux qu’il méprisait.

A force de courage et de persévérance, il parvient à son but, c’était à peu près à cette période là qu’éclata « l’affaire Iason ». Profondément choqué par les actes d’un Blondie qu’il respectait, de l’un de ceux qu’il croyait capable de « penser » et de « ressentir », il en fut marqué. Le peu de conscience de l’autre qu’il possédait s’envola ou fut remise en question. Par précaution, il chassa, de la plus jolie des manières à son sens, chaque animal capable de lui plaire. Seulement, se retrouvant dans son propre loft seul et sans pet, il se sentait « sans valeur ». Il se devait d’avoir des animaux, peut-être devrait-il seulement les châtier à chaque tentative de séduction ? Ou peut-être devrait-il en avoir en réserve pour pouvoir les écouler sans problème…

Un court résumé...


¦ Petite description rapide de votre personnage¦

Orion est un blondie de première génération, profondément convaincu par les principes Jupitériens. Il aime profondément l’Art de la Chasse et l’applique avec joie sur les pets qu’il possède. Il est profondément sadique mais semble être un charmant excentrique. Il est le Président du Conseil des citoyens de Midas.


Pouvoir



¦Pouvoir 1¦ ▬ Langue d’Argent : Orion est capable d’emmener une discussion dans le sens qu’il désire ou d’obtenir la vérité par sa seule persuasion. Ce pouvoir est presque inconscient même si avec un peu de concentration, il peut aller très loin. Il pourrait tout à fait convaincre quelqu’un de lui donner la totalité de ses biens s’il le désirait vraiment. Seulement, tout cela ne l’amuse guère.


▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬

Derrière   votre    écran



¦Votre âge¦ ▬ 25 ans
¦Des doubles comptes?¦ ▬ Non
¦Des questions ?¦ ▬
- Est-ce que ce personnage n’est pas trop violent, trop sanglant ? Je pense lui faire admettre qu’il est pénible de racheter des nouveaux pets pour lui permettre de se montrer légèrement plus « patient » et qu’il ne tue aucun joueur sans qu’il ne se trahisse lui-même …

- Kepler et Sedna sont des noms de planètes, j’ai pensé que c’était adapté. Est-ce que cela convient ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jupiter
PNJ - Maîtresse absolue

PNJ - Maîtresse absolue

MessageSujet: Re: [Blondie] Orion Jikath Ven 8 Aoû - 21:17

Bonjour,

Votre fiche à été validée. Nous émettons simplement une limite à votre pouvoir : vous ne pouvez pas forcer quelqu'un à se donner la mort, il est aisé de comprendre pourquoi.

Nous vous souhaitons un bon jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ai-no-kusabi-reload.forumactif.org

[Blondie] Orion Jikath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le Fabuleux Destin d'Orion le Gredin
» Kratos Orion
» ¤ Jugement d'Orion ¤
» [VIIeme Tournoi]:16e de Finale: Loupjuste d'Epsilon VS Orion du Bélier
» (m) MADS MIKKELSEN - Orion Harker - LIBRE et NEGOCIABLE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ai no Kusabi :: Personnages :: Etat civil :: Enregistrés dans nos fichiers-