Ai no Kusabi
Bienvenue sur Ai No Kusabi RPG, Invité !

Ce forum RPG est basé sur la nouvelle ainsi que les OAV "Ai no Kusabi."

Vu son contenu violent et érotique, nous déconseillons fortement l'inscription aux mineurs.

Nous attendons de vous une certaine maturité et qualité d'écriture, prenez-en compte avant votre inscription.

Curieux d'en savoir plus ? Allez, rejoignez-nous !



Forum RPG basé sur l'univers de la nouvelle Ai no Kusabi

Partagez|

[Citoyen - Midas] Érick Rossa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Érick Rossa
Citoyen de Midas

Citoyen de Midas
▌Métier : Informateur/re-vendeur de service.


MessageSujet: [Citoyen - Midas] Érick Rossa Dim 19 Mai - 3:45



Érick Rossa



Info Personnelle



¦Nom¦ ▬ Rossa
¦Prénom¦ ▬ Érick
¦Surnom¦ ▬ Le ténébreux, le Diable, le monstre, à vous de voir.
¦Statut¦ ▬ Amant fidèle pour une nuit.
¦Age¦ ▬ 27 ans
¦Lieu de naissance¦ ▬ Dhan Bahn
¦Préférence sexuelle¦ ▬ Dominant de nature
¦Métier¦ ▬ Informateur/re-vendeur de service.
¦Groupe¦ ▬ Citoyen - Midas.

¦Personnage de l'avatar¦ ▬ OC.



Condition Physique


Selon la perception des gens, le malin se décrit sous diverse forme. Certain lui accorderons des traits démoniaques, qui le rend surhumain, d'une apparence hideuse. Alors que d'autre le souligneront comme un personnage fort charismatique et attirant. Le genre d'homme auquel vous ne pouvez résister. Dans le cas de notre présent intéressé, les gens s'accorderont pour dire qu'il est doté d'une prestance et d'un charisme naturel, presque inquiétant, mais qu'il n'en reste pas moins physiquement humain.

Érick est en réalité la création scientifique d'un blondi et d'une humaine. Une sorte d'hybride, pour faire simple, ayant pour caractéristiques celles de son donneur et de la mère porteuse. Voilà 27 années que cet amalgame étrange évolue et nous sommes forcés observer qu'à l'instar des mongrel, les deux gènes se sont mélangé gardant des attributs de chacune des parts. La partie appartenant à l'élite prédomine, bien entendu, mais comme l'on peut déjà le constater à la noirceur des cheveux n'a pas pris totalement le dessus.

Il possède donc une grandeur similaire aux blondis, soit un peu plus d'un mètre quatre-vingt, des traits bien découpés et un corps en parfaite santé. Une musculature que les athlètes non rien à lui envier, mais qui démontre une bonne activité physique. Sa peau claire et pâle prouvent qu'il s'agit plutôt d'un rapace nocturne et malgré son rythme de vie chaotique aucune ride ou cerne n'est encore apparue sur son visage. D'ailleurs, aucune cicatrice ne marque son corps. Ou du moins rien qui ne se voit vraiment à l'oeil, mais qu'en portant vraiment attention au toucher l'on peut remarquer un très vague relief sur sa peau. Plus particulièrement dans son dos et le torse, mais comme il ne s'agit de rien de notable il s'agit peut-être aussi de son grain de peau.

De sa mère Érick a gardé une chevelure d'ébène et deux fins yeux de couleur tout aussi sombre, ainsi qu'une certaine souplesse dans la silhouette. Autant dire qu'elle ne lui a pas légué grand-chose, ce qui n'est pas vraiment pour déplaire au ténébreux qui a surement tout fait pour garder le moins de choses en commun avec cette femme.

C'est de façon consciente et volontaire qu'Érick a choisi cette apparence et cette image qu'il projette aux autres. Quelques piercings, un tatouage, il s'est également laisser pousser un bouc qu'il entretient correctement et aime s'habiller de façon provocante ou disons peu adapté aux gens de Midas. Pantalon et veste de cuir, des bottes hautes, ceinture ornée de pique, débardeur moulant ou encore de filet. Il cherche à intimider et à ne pas laisser les gens l'approcher de trop près et jusqu'à présent cela à assez bien fonctionné.

¦Signes distinctifs/Autres¦
Érick possède un tatouage très distinctif au niveau du torse : il s'agit d'une étoile inversé dont les deux pointes du haut son arrondit. Il s'est également déjà fait percer la lèvre inférieure du côté gauche ainsi que le sourcil droit pour le simple plaisir de la chose.

¦NOTE¦ Érick ne possède aucun pouvoir, bien qu'il possède certain gène de l'élite blonde. Toutefois, il possède une meilleure résistance naturelle aux maladies et récupère beaucoup, beaucoup plus vite que la moyenne humaine. Tout comme les cicatrices ne restent pas sur sa peau et s'estompe en l'espace de quelque jour ou quelque semaine, selon la gravité. Cela ne le dispose pas de soin poussé, car si un os est brisé et pas soigneusement soignée il pourrait se retrouver avec un membre mal soudé ou complètement déformé pour s'en être remis n'importe comment.


Dossier Psychologique



Érick n'est pas une personne très complexe à cerner. Il fonctionne sur un principe des plus simples et il vous suffira de le côtoyer guère plus qu'une journée pour comprendre sa façon d'agir.

Tout d'abords, c'est un jeune homme qui ne fait jamais rien pour rien. Il n'est pas maniaque au point de calculer chacun de ses gestes aux détails près, mais lorsqu'il pose une « bonne action » en rendant un service c'est qu'il saura y trouver son compte au final. Ne vous étonnez donc pas de lui devoir un service pour la moindre demande que vous lui ferez, mais il s'assura que les termes de ce contrat amical soit clairs et précis. Un point que l'on peut lui accorder est qu'il ne fait pas de moral à deux vitesses, donc ce qui fonctionne pour les autres, fonctionnes pour lui, Érick évite donc le plus souvent d'avoir à lui-même demander des services aux autres.

En plus de cet égoïsme, Érick passe très souvent -voir tout le temps- pour une personne cruel. Il n'aime pas tourner autour du pot, ni les gens qui empruntent quarante détours afin d'en venir à un simple fait. Il utilise donc très souvent un langage direct et n'a pas peur d'exposer le fond de sa pensée au risque de vous choquer.

Malin, fort et fier, comme vous l'aurez compris, il vit dans la mentalité que seul les plus forts survivent et les plus faibles se font manger. Lui a su trouver sa place en ce monde et ne voit aucun mal a abusé de la naïveté d'un de ses semblables. De toute manière si ce n'est pas lui qui le fera se sera le voisin, alors autant être celui à qui cela va profiter. S'il a le choix entre lui et un autre, la question n'est pas très longue à répondre.

Et il va s'en dire qu'il s'agit d'un débaucher de première, aimant vivre au maximum la nuit. Il préfère éviter de toucher aux drogues suite à de mauvaises expériences, mais jette volontiers son dévolu sur la boisson et les hommes. Se promenant de plumard en plumard à chaque soir, une vie sans sexe est une vie d'ennuie.

Un peu plus...



¦Défauts majeurs¦ ▬ Profiteur, désinvolte, cruel et égoïste
¦Qualités majeures¦ ▬ Direct, confiant (envers lui-même), terre à terre et habile au lit
¦Troubles/Phobies¦ ▬ Il n'a pas de phobie particulière, mais son pire cauchemar serais surement de redevenir "faible".
¦Particularités¦ ▬
¦Manies¦ ▬ Mordiller son bijou à la lèvre ou encore se gratter le menton lorsqu'il réfléchit ou lorsqu'il fait preuve d'anxiété.


Biographie



« L'on vous dira que cette histoire n'a pas d'importance, que tous ceux qui y ont participé de loin ou de près serais mieux de tout oublier: ces gens ont raisons. Je ne suis personne, je n'ai ni le droit de parler, de penser ou même d'agir comme je le souhaite, mais cette explication je lui dois. Je te la dois. J'ai passé trop de temps à fuir, à oublier et essayer de te protéger. J'espère que tu sauras devenir quelqu'un, un homme, un vrai et que mes décisions n'auront pas été un trop grand poids pour toi.

Ma vie ne m'a jamais appartenu, depuis ma naissance tout a toujours été décidée pour moi. C'était pour "le mieux" m'avait-on dit, l'avenir d'une femme est rude et là-bas je serais en sécurité. Aussi naïve que je pus être à cette époque, je l'ai crue. Me rattachant toujours un peu plus à cette idée que l'on m'avait implanté: il n'existait rien d'autre et que si je fournissais les efforts suffisant, si j'écoutais tout à la lettre, tout irait... "pour le mieux".

Je fus mise avec d'autre comme moi. On nous a fait diverse teste, correspondant à je-ne-sais-quoi: les gens s'occupant de nous étaient peu bavard. Puis je ne suis plus très sûr si je les ai réussis ou non, car l'on m'a séparé des autres. Je suis restée longtemps en retrait sans comprendre ce que j'avais bien pu faire de mal. J'eus beau pleurer ou insister personne ne me répondait. Tout était si sombre autour de moi, jusqu'à ce que l'on revienne finalement me voir. Un blondi avait récupéré ma responsabilité. Je me suis raccrocher à se visage, à cet être, sans chercher à comprendre, sans chercher à résister. Avoir une utilité m'était alors suffisant et puis j'étais bien traité: je ne manquais de rien.

Le temps passa et malgré les apparences je sentais bien qu'il me manquait quelques choses, que je mourrais lentement intérieurement. Je ne me souviens pas clairement, mais les prises de sang et ce que l'on me donnait m'affectait beaucoup. J'avais parfois de ses sauts d'humeur, des malaises et des douleurs atroces sans en connaitre les raisons.

Tandis que je me raccrochais à ce petit bout de paysage qu'on me laissait, une seconde personne est entrée dans ma vie. Un homme qui partageait une situation semblable à la mienne. Enfin il ne subissait pas les mêmes examens que moi, mais pour les fois où nous nous sommes croisés il semblait si bien me comprendre. C'était une expérience troublante, car pour la première fois il existait enfin une autre personne dans mon univers, une autre à qui je sentais pouvait laisser ma vie.

Mon maitre aussi l'avait senti et s'était arrangé pour que l'on ne se croise plus. Mais un jour il y a eu une alarme et c'est là qu'il est venu me voir. Venu me sortir de cet endroit qu'il appelait un laboratoire. J'étais d'abord un peu réticente à le suivre, mais il m'a embrassé et mon esprit s'est emballer. Je l'ai suivi. C'était tellement chaotique, je ne sais pas ce qui s'est passé cette journée là, mais personne ne semblait nous porter d'attention et on a fui rapidement et loin. Et puis je me disais que nous étions chanceux, mon état s'était stabilisé depuis un ou deux mois avant notre fuite. Encore quelque nausée matinale, mais plus ses crampes affreuses qui me faisaient saigner...

L'on trouva refuge à Dhan Bhan, car il disait que tan que nous avions nos bracelets l'on pourrait nous retrouver et qu'à l'heure qu'il est. La panique passée, l'on allait se mettre activement à leur recherche. Les jours qui ont mené à ta naissance ne furent surement pas les plus faciles, je croyais avoir eu mal lorsque j'étais là-bas.. Mais je crois qu'il y avait tout de même du bien dans les injections que l'on me donnait. Il s'est démener pour dénicher de bons médecins et ce qu'il fallait au marché noir pour m'aider à tenir le coup, car je portais notre enfant.

Puis c'est là que tout mon calvaire porta fruit: Tu es né. Tu étais si beau avec tes grands yeux sombre, t'a peau claire et ce petit duvet blond qui se trouvait au sommet de ton crâne. C'est là qu'il comprit qu'en réalité tu n'étais pas arrivé d'avance, puisque tu n'étais pas de lui, mais plutôt la somme d'expérimentation. Cela ne préoccupa outre mesure, tu étais mon fils. Tout petit, jeune et innocent.

Et sans que j'en comprenne la raison il commença à devenir de plus en plus distant et violent envers moi. Néanmoins, il devait avoir encore un peu de respect à mon égard, car jamais il ne levait la main sur toi ou encore sur moi en ta présence. Mais je sais que malgré ton jeune âge tu comprenais ce qu'il me faisait, même si cela était peu inconscient, puisque chaque fois que je rentrais tu sortais de ta chambre, tu venais me voir et me demander de venir te border. Ainsi je restais à tes côtés et bien souvent je me suis endormie avant toi, l'empêchant ainsi de me faire du mal.

J'ai essayé le plus longtemps possible de te préserver de l'extérieur, de te rendre la vie plus facile. Je sais que nous avons déménagé de façon abusive par ma faute: mon ancien maitre et une partie de la milice à notre recherche. Au moins ton duvet se fit de plus en plus sombre à chaque année jusqu'à devenir aussi noir que l'encre, à l'instar des miens.

Si aujourd'hui je t'écris cette lettre c'est pour que tu puisses connaitre tes origines. J'espère qu'un jour tu sauras me pardonner d'avoir toujours tout abandonné, de ne pas avoir su combattre, mais tout cela n'est pas en mon pouvoir. Cette vie n'est pas pour moi, je ne la supporte plus. Je ne suis personne et ne peux subvenir à mes besoins et encore moins aux tiens et ce sera plus facile pour lui s'il n'a plus que toi à sa charge.

Je retourne là où ma place a toujours été, auprès de mon maitre. Cette vie est celle pour laquelle je suis faite.

Au revoir Érick »

«Si je suis effectivement devenu un homme aujourd'hui je ne t'en dois rien. Si jamais Jonhas ne m'avait jamais touché en ta présence, il sut se rattraper à merveille par la suite. Me faisant tenir ton rôle et découvrant avec la plus agréable des joies qu'il pouvait bien me traiter comme il le souhaitait: mon corps n'en garde aucune marque. Si j'avais toujours trouvé qu'il me regardait étrangement, comme si notre situation avait toujours été de ma faute: il me le fit clairement comprendre à ta disparition.

Ainsi ai-je compris à force de coup et de claque que pour survivre, pour s'en sortir dans la vie il faut être plus fort. La vie ne sera jamais clémente; Pleurer, gémir ou se morfondre sont des actes inutiles, car l'on a jamais rien sans rien. J'ai appris à rire de l'existence, à ne plus me montrer atteint par celle-ci. Étaler ses faiblesses c'est se laisser mourir et donner la possibilité aux autres de les utiliser contre vous. Que ton pire ennemi est celui que juste avant prenais pour ton meilleur ami, car il sait tout de toi.

C'est d'ailleurs en me libérant de cet homme à qui tu m'as gentiment laissé que j'ai trouvé cette lettre que tu m'avais écrite. Disons que je fouillais dans ses affaires pour les faire mienne après l'avoir gratifié d'une balle entre les yeux: il était en train de détacher sa ceinture pour venir fêter mes quinze ans quand j'ai attrapé l'arme que j'ai volée chez un ancien pote et j'ai pris la décision de reprendre ma vie en main. Enfin, j'ai su trouver un regain de force et de conviction dans tes mots. Jamais je ne deviendrais comme toi, tu me dégoûtes, plus que tu ne me fais pitié.

Je me dois pourtant d'avouer que j'ai tenté de retrouver. Je ne suis pas stupide au point de mettre les pieds directement à Tanagura et risque que l'on reconnaisse mes traits. J'ai alors intégré une petite bande de rebelles. Quelques personnes fort amusantes et d'autres très énervante, mais j'ai pu en me servant d'eux obtenir les informations que je souhaitais.

J'ai donc le grand plaisir de t'écrire une lettre que tu ne liras jamais, car tu as su trouver la mort que tu méritais. Merci de cette vie que m'as donnée et que je fais attention à ne pas gaspillé inutilement comme tu as su si bien le faire.

Le groupe que j'ai intégré c'est dissous il y a quelques années, un peu par ma faute comme l'on peut s'en douter. J'ai repris mes anciennes activités et je dirais que les affaires vont de bon train. Je sers les intérêts de ceux qui ont besoin d'un renseignement ou un service, trouvant les bonnes personnes pour les mettre en contact. Ironiquement j'ai un réseau social très élargie que ce soit auprès des petits nobles ou de la racaille de Saela. Cela m'a permis de garder ce dernier appartement à Midas. Loin d'être ce qui se fait de mieux là-haut, mais je n'ai pas besoin d'asseoir mes fesses sur une cuvette chromé pour me savoir supérieur à eux.

À jamais mère,
Ton fils chéri, Érick. »

Un court résumé...


¦ Petite description rapide de votre personnage¦

Érick est la conception scientifique entre un blondi et une humaine. La mère porteuse à malheureusement échapper à la sécurité et c'est en compagnie d'un autre pet qu'elle mit bas à Dhan Bhan. Il y eut une vie très mouvementé entre les fréquents déménagements pour ne pas être retrouvé et l'instabilité familiale. Lorsque sa mère quitta pour retrouver sa vie d'esclave Érick est devenue le dé-fouloir du beau-père, jusqu'à ce qu'il le tue. Aujourd'hui l'on décrit Érick comme un être égoïste et sans coeur, qui profite de la faiblesse des autres et s'arrange pour tirer son avantage de toutes les situations possibles. I s'est fait une place parmi les habitants de Midas en échange de diverses informations, chantages ou échanges de services.

▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬

Derrière votre écran



¦Votre âge¦ ▬ 22 ans
¦Des doubles comptes?¦ ▬ troisième compte de 4 :D (Ashtal / Florian )
¦Des questions ?¦ ▬ Aucune.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jupiter
PNJ - Maîtresse absolue

PNJ - Maîtresse absolue

MessageSujet: Re: [Citoyen - Midas] Érick Rossa Dim 19 Mai - 13:31

Seul personnage hybride du forum autorisé, nous en avons discuté.

Comme d'habitude je passe sur vos fautes, veillez toutefois à être plus attentif en jeu. Un personnage haut en couleur.

Fiche validée, bon eu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ai-no-kusabi-reload.forumactif.org

[Citoyen - Midas] Érick Rossa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» Rick Roll de la nouvelle star !
» Liban : un petit jugement citoyen
» Un Citoyen Averti commente: Vote National Massif pour Mirlande Manigat v.s Marte
» Rick Nash fait ses bagages!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ai no Kusabi :: Personnages :: Etat civil :: Enregistrés dans nos fichiers-