Ai no Kusabi
Bienvenue sur Ai No Kusabi RPG, Invité !

Ce forum RPG est basé sur la nouvelle ainsi que les OAV "Ai no Kusabi."

Vu son contenu violent et érotique, nous déconseillons fortement l'inscription aux mineurs.

Nous attendons de vous une certaine maturité et qualité d'écriture, prenez-en compte avant votre inscription.

Curieux d'en savoir plus ? Allez, rejoignez-nous !



Forum RPG basé sur l'univers de la nouvelle Ai no Kusabi

Partagez|

[Citoyen] Liial Bizès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Liial Bizès
Bourgeoisie de Midas

Bourgeoisie de Midas
▌Métier : Hackeur / réparateur à domicile d'appareils multimédias et informatiques.


MessageSujet: [Citoyen] Liial Bizès Dim 19 Mai - 17:09



Liial Bizès



Info Personnelle



¦Nom¦ ▬ Bizès
¦Prénom¦ ▬ Cheiron, mais depuis qu'il a fugué il se fait appeler Liial.
¦Surnom¦ ▬ Son surnom de Hackeur est "le Corbeau".
¦Statut¦ ▬ Célibataire et héritier dune immense fortune en plus d'un titre de noblesse.
¦Age¦ ▬ 24 ans, né le 13 avril
¦Lieu de naissance¦ ▬ Midas, dans le manoir des Bizès plus précisément
¦Préférence sexuelle¦ ▬ Frigide
¦Métier¦ ▬ Il est officiellement réparateur à domicile d'appareils multimédias et informatiques. Officieusement c'est un hackeur. Il est sensé hériter de l'entreprise de son père.
¦Groupe¦ ▬ Citoyen de Midas - bourgeoisie (et même Noble dans son cas)

¦Personnage de l'avatar¦ ▬ Illustration de Axiehu



Condition Physique



Une rumeur urbaine veut qu'on reconnaisse les gens "de la haute" rien qu'en les observant un peu, qu'ils le portent sur eux. Eh bien c'est totalement faux. Oh bien sûr, Liial n'a strictement rien à voir avec cette vermine grouillante de Seala. Ni avec ces gens lambdas de Midas. Il porte tout de même sur ses épaules un peu de cet "héritage", de ce sang noble. Mais de ses origines il sera question plus tard.

Que dire de lui exactement ? D'un commun accord, et après étude de divers critères de beauté, on peut le qualifier de bel homme. Élégant en tous cas.
Liial mesure 1.78m pour 70kg. Il n'est pas massif, fin, peut être trop. Le sport ce n'est pas son truc. Ou alors à plusieurs et sur console de jeux. Alors les muscles, il a ce qu'il faut et où il faut, point final. Liial est ce qu'on appelle communément un "geek", il ne pique un sprint que si sa vie en dépend. Et bien qu'il ait pratiqué les sports de combat étant plus jeune, il ne le fait plus aujourd'hui et de toute façon il ne se bat pas. C'est bien plus facile d'engager quelqu'un pour abattre une personne gênante. Surtout quand on a les moyens de le faire.

Les traits fins de son visage le font passer, à son grand désarrois, pour plus féminin qu'il ne l'est. Car Liial n'est pas une femme, certainement pas ! Hélas, de dos il donne souvent l'impression. D'ailleurs, pour peu qu'on lui passe une robe, l'illusion est parfaite. On comprend aisément l'erreur de certains en le voyant.
Sa peau opaline ne souffre d'aucune imperfection. Si bien que, furieux de cela, Liial s'est fait tatouer le bras pour le seul plaisir de voir son corps marqué à vie. Il ne supporte pas qu'on lui rappelle son "rang".Il ressort, ce grain nacré, sous l'effet des longs filaments d'ébène que sont ses cheveux et dont les plus longues mèches atteignent les reins. Le plus souvent, le noble les garde attachés par souci de confort.
Son nez est fin et droit, ses lèvres rosées souvent pincées lorsqu'une difficulté se pose à lui. Ses iris sont claires, d'un brun chocolat moucheté de vert. Un regard qu'il souligne d'un trait de khôl parce que ça fait enrager son père. Il a des doigts longs et fins, agiles, travaillés par des années et des années de pratique assidues du piano.

Côté vêtement, on ne peut pas dire qu'il fasse dans le discret. Liial a les moyens de se faire plaisir et ne s'en prive pas. Si le plus souvent il opte pour un jean noir et un haut simple selon la saison, il sait faire preuve de classe et d'élégance. Sa préférence va tout de même à un grand manteau noir et argent, aux multiples poches intérieures dont le col remonte jusqu'à son visage. La plupart du temps, quand il est chez lui, Liial va pieds nus, parce que les chaussures c'est chiant. Quand il doit sortir, parce que le frigo ne se remplit pas seul, alors il accepte de mettre des bottes. Une unique paire de baskets trône fièrement dans son placard, histoire de dire qu'il en a. Mais si il pouvait vivre dans un monde sans chaussures, Liial serait le plus heureux des hommes !

Liial aime beaucoup les bijoux, c'est une vraie pie. Il porte constamment à son cou une chaîne en argent et un pendentif en onyx représentant une croix. Il en ignore la signification. Très souvent il porte des vagues et de gros bracelets parce qu'il adore en entendre le cliquetis, ainsi qu'un tour de bras.

¦Signes distinctifs/Autres¦ Un imposant tatouage sur tout le bras gauche jusqu'à l'épaule, et dont la base descend jusqu'au poignet. Ses oreilles sont percées de plusieurs anneaux et d'un bijoux principal en onyx.



Dossier Psychologique



Il ne faut pas prendre Liial pour un adolescent rebelle en conflit avec ses parents comme on en voit tellement dans les histoires et les séries télé. Le conflit est bien plus profond que ça.
Depuis tout petit, la vie de Liial ne lui appartient pas. On lui dit quoi manger, où aller, quand parler, quoi étudier, qui fréquenter, et ce dans le seul but de le former à son avenir : être le futur PDG de B&Armement.
Oh le petit n'est pas à plaindre, loin de là. Après tout il est riche, il est assez bien fait de sa personne, il en a dans la tête, alors franchement il n'a pas à pleurer sur son sort. Seulement voilà, trop c'est trop, et le point de non retour a été franchit bien trop de fois pour que Liial ne réagisse pas.

Que dire de lui ? Commençons par le négatif. Liial souffre d'un trouble un peu particulier qui arrange beaucoup de personne à vrai dire. Une quasi totale abnégation de sa personne au profit des autres. Rien d'étonnant quand on vous dicte exactement tout ce que vous devez faire. Difficile de se construire dans ces conditions. Depuis tout petit, ses parents ont misé beaucoup sur lui. Fils unique de cette famille parfaite, Liial devait aussi être parfait. Si bien que tout ce qu'il ressent, tout ce qu'il aime, il a finit par l'enfermer dans une boîte au plus profond de lui-même pour ne montrer aux autres que ce qu'ils désirent voir.
Liial est l'exemple parfait du chevalier en armure, sans le cheval et sans l'armure. Il se pliera en quatre pour satisfaire aux besoins de ceux qu'il apprécie au détriment de ses propres sentiments, envies, besoins. Lui ne compte pas, c'est tout ce qu'il a jamais retenu de l'éducation qu'on lui a inculqué. Et si satisfaire les autres passe par se faire baiser, alors il le fera. Liial n'aime pas son corps depuis qu'on l'en a dépossédé. Alors ce qui peut lui arriver, il s'en moque. Cela a pour effet pervers qu'il peut en vouloir à ces gens qu'il aide parce qu'il les rendra responsable de la frustration qu'il ressent et n'arrive pas à extérioriser. Au final, Liial est une espèce de bombe à retardement.

Mais pour le commun des gens, Liial est un homme charmant, souriant, toujours de bonne humeur. Et c'est vrai. Il masque tout par un joli sourire. Même ses répliques les plus cinglantes passent toutes seules quand elles sont accompagnées de ce petit air faussement amical. Comme quoi, on peut traiter les gens comme de la merde tant que c'est fait avec amabilité, Liial le prouve tous les jours.
Il a de la conversation c'est certain. Cela peut aller de la politique aux derniers ragots de comptoir en passant par le dernier films sortit au cinéma. Car oui, Liial adore se divertir, aussi sort-il souvent. Il est ce qu'on appelle un spécimen particulièrement sociable, toujours prompt à discuter, à échanger. En revanche il n'est pas dragueur et reste même insensible à ceux qui lui font du charme. Oh ce n'est pas qu'il soit timide loin de là. En fait, Liial est frigide, complètement frigide. Il ne ressent rien, n'est jamais tombé amoureux, et n'éprouve aucune attirance quelle qu'elle soit pour personne. Alors lorsqu'il est obligé d'avoir des rapports sexuels, car il n'est jamais réellement consentant pour ça, il s'allonge, écarte les jambes et regarde le plafond en attendant que ça termine. Une attitude glaciale qui écourte drastiquement la chose. On ne doute pas qu'un jour, peut être, hypothétiquement, un être vivant en ce monde sera capable de dégeler cette statue.

Son éducation et son attitude parfois hautaine et méprisante rendent ses contacts avec les autres très difficiles. Car malgré le fait qu'il nie en bloc ses origines, Liial ne peut totalement se départir de ce qu'il est. Aussi, lorsqu'il souhaite jouer la carte "noblesse" à fond, il peut devenir aussi impitoyable et méprisant qu'un Blondie.
Malgré cela, il apprend à s'ouvrir, à devenir une meilleure personne, par internet. Aussi surprenant que cela puisse paraître, Liial se lie très facilement avec les utilisateurs de la Sphère. Il a une grande admiration pour les hackeurs. En présence d'informatique il devient complètement fou, un vrai gosse. Le pire est son adoration des androïdes. Il rêve d'en concevoir un, un jour lorsqu'il aura les compétences nécessaires pour. Très touche à tout et bricoleur, le nobliau est finalement débrouillard et indépendant. Il aime également partager ses trouvailles, de la plus petite à la plus importante, avec les autres utilisateurs de la Sphère.

Un peu plus...



¦Défauts majeurs¦ ▬ Têtu, froid, rancunier, mesquin
¦Qualités majeures¦ ▬ Généreux, amusant, gentil, intelligent
¦Troubles/Phobies¦ ▬ Il souffre d'une certaine abnégation de sa personne au profit des autres.
¦Particularités¦ ▬ Il est le lointain descendant d'une des familles des premiers humains arrivés sur Amoï, avant la création de Jupiter. C'est un pianiste hors pair.
¦Manies¦ ▬ Il joue avec sa croix très souvent, c'est même assez rare de le voir sans rien dans les mains.


Biographie



Avant de vous parler de Liial, il vous faut en savoir plus sur sa famille.

***
Généalogie des Bizès, chapitre I page 12.
"L'occasion nous est donnée Seigneur, de prêcher Ta bonne parole auprès des plus égarées des brebis. Après des mois et des mois de discussion avec mon supérieur, il a finalement accepté de me laisser partir, avec d'autres émissaires, sur Amoï. Une planète peuplée de criminels et d'âmes en détresse. Des cœurs désespérés qu'il nous faudrait ramener dans le bon chemin. Si mon épouse fut quelque peu réticente au début, elle finit par me suivre, elle et l'enfant qu'elle portait."

Généalogie des Bizès, Chapitre 1 page 46.
"Seigneur, pourras-Tu jamais nous pardonner ? Je pensais que Amoï serait une nouvelle Terre Promise. Un nouveau départ pour l'humanité. Mais je m'étais trompé.
Au début tout se passait plutôt bien. Les Ville-Etat prospérait, et la Foi se répandait. J'ai cru, naïvement, que le Malin ne parviendrait pas à corrompre ce monde. Pourtant il le fit. Il se présenta sous une forme mécanique très avancé. Plus qu'une machine, une véritable entité vivante à l'intelligence artificielle comparable à la création d Seigneur, si ce n'est plus grande. Elle se nommait Jupiter, et elle surpassa ses créateurs. Une leçon bien méritée pour ces arrogants qui se crurent égaux à Toi. Seul le Divin peut donner la vie.
Mais le mal était fait. Jupiter imposa sa loi, sa seule et unique vision du monde. Et bien vite, tous les hommes de foi furent traqués et éradiqués. De Toi il fut effacé toute trace. Ne restera peut-être que ces lignes que je couche sur le papier et que mes descendants pourront lire, si Jupiter ne fait pas d'eux des Animaux. Qui aurait cru que la Luxure dominerait ce monde ?"

Liial glissa le marque page à ce passage du livre. Sur ses genoux, caché sous l'imposant ouvrage, un autre de taille plus modeste mais non moins épais à la couverture de cuir noir usée par le temps et aux reliures dorées. Il l'effleura du bout des doigts. Ce livre était écrit en latin, une langue que plus personne ne connaissait. Liall savait juste qu'il s'intitulait : "Bible."
Il inspira et reprit sa lecture. La suite s'avérait indigeste.

Généalogie des Bizès, chapitre II page 50.
"Créer un empire prend du temps Josias. Surtout étudie bien ce que je te lègue. Dans ce monde où la technologie rattrape l'homme, l'avenir est dans l'armement. La guerre mon fils, la guerre est le seul Art que connaisse l'homme. Il lui faut s'adapter à son temps. C'est par notre capacité à s'élever, à se tourner vers les bonnes personnes, que les Bizès ont su se démarquer dans ce monde. Ne pas oublier qui nous sommes mon fils, les descendants directs des tous premiers hommes qui ont foulé Amoï. Jamais l'un des nôtres ne vit le jour en cuve. Et malgré la rareté des femmes, nous avons toujours su trouver une épouse digne de nous. C'est par la pureté de notre sang, par la force de nos idées, que nous avons acquis le titre de "noble." A ma mort mon fils, je te léguerais ce titre. Et tu en fera de même après moi. Ainsi que tes enfants."

Le jeune homme soupira. Cette idéologie, cette arrogance l'ennuyaient au plus haut point. Il continua tout de même.

Généalogie des Bizès, chapitre III, page 71.
"La chute de notre concurrent nous propulsa directement au sommet en matière d'industrie de l'armement et de développements militaires. Désormais nous avons la main-mise sur ce secteur juteux qui fait notre fortune, et pas un ne se dressera contre nous. Retiens cette leçon Cheiron, toujours savoir tirer avantage des opportunités ..."

Il referma le livre, agacé. La suite devrait être écrite de sa main. La suite serait son histoire. Mais elle serait totalement différente de ce à quoi l'ont pourrait s'attendre. Son histoire à lui commencerait par celle d'un autre. D'un homme appelé Liial.

***

Sans rien de plus que son sac à dos sur l'épaule, Cheiron observait pour la dernière fois le manoir tout illuminé. On le cherchait. Mais personne ne le trouverait désormais. Il quittait cette vie pour une autre, peut être meilleure, certainement pas pire. Avec lui de l'argent, ses effets personnels, quelques livres, des partitions de piano, rien de plus. Jamais il ne reviendrait ici.
Dans cette horrible maison mourrait Cheiron. Celui qui partait s'appelait Liial. Nouveau nom pour une nouvelle vie.

Que fuyait-il ? Beaucoup de choses. Une existence ne lui appartenant pas. L'indifférence de ses parents. Un mariage arrangé. Et surtout les abus à répétition, encore et encore, l'ayant rendu plus glacial que la pierre, commis en toute impunité sous les yeux fermés de l'homme sensé le protéger.
Un rictus dédaigneux déforma les traits harmonieux du noble visage. Jamais il n'y retournerait. Jamais personne ne saurait.

Le soir même, Liial prenait une chambre dans un hôtel de Seala. Un endroit miteux, bien suffisant pour lui. Dans les jours qui suivirent, le jeune noble fit l'acquisition de ce qu'il appelle "une planque". Un appartement en réalité, situé au sous-sol d'un immeuble, redoutablement surveillé et piégé. Car Liial ne souhaite surtout pas être retrouvé.
Il y vit totalement libre, en exerçant la profession de dépanneur-réparateur informatique. En réalité, il s'agit d'un hackeur, autre chose qu'il garde secrète. Le jeune noble, outre le piano, trouva dans l'informatique et la réalité virtuelle, une source d'échappatoire à sa vie qui ne lui convenait pas. Sans être atteint d'aucun trouble pour le moment, le jeune homme fera tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas retourner à sa vie d'avant, à ses responsabilités. La liberté a trop bon goût pour être lâchée de si tôt.

Un court résumé...


¦ Petite description rapide de votre personnage¦

Liial, de sa véritable identité Cheiron, est un noble de Midas. Il est le fils unique de Josias Bizès, le PDG de B&Armement, le plus gros fabriquant d'armes et d'androïdes, leadeur de la recherche technologique militaire actuellement sur le marché.
Il s'est enfuit pour échapper à une vie qu'il estime ne pas lui appartenir, mais surtout pour ne plus subir les abus de son précepteur. Abus ordonnés par son père afin de s'assurer que jamais son fils ne se détourne "du droit chemin". Son père offre une "forte récompense" à qui lui ramènera son héritier.

▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬

Derrière votre écran



¦Votre âge¦ ▬ 22 ans
¦Des doubles comptes?¦ ▬ Raoul, Liial, Idryss
¦Des questions ?¦ ▬ chef, non chef !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jupiter
PNJ - Maîtresse absolue

PNJ - Maîtresse absolue

MessageSujet: Re: [Citoyen] Liial Bizès Lun 20 Mai - 17:12

Fiche validée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ai-no-kusabi-reload.forumactif.org

[Citoyen] Liial Bizès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» Liban : un petit jugement citoyen
» Un Citoyen Averti commente: Vote National Massif pour Mirlande Manigat v.s Marte
» devenez citoyen de ma ville
» Tout citoyen haïtien a droit à un passeport
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ai no Kusabi :: Personnages :: Etat civil :: Enregistrés dans nos fichiers-